top of page

Loi immigration

Je voterai le texte issu de la Commission mixte paritaire.

Peut-être cette loi sera-t-elle corrigée par le Conseil constitutionnel.

Peut-être connaîtrons-nous des conflits avec la jurisprudence européenne.

Mais cela ne doit pas éclipser l’essentiel.


Il s’agit de redonner à l’Etat les moyens de maîtriser l’immigration irrégulière et d’organiser le droit de séjour des étrangers sur le territoire de notre pays.


C’est ce qu’attend la majorité du peuple français.

En l’espèce, ce texte redonne à l’exécutif, sur de multiples aspects, une meilleure maîtrise et un contrôle renforcé des flux migratoires.


Le sentiment donné d’un pays ouvert à tous les vents, un pays qui subit et se trouve placé devant le fait accompli d’une immigration non maîtrisée, nous précipite vers des politiques irrationnelles.

Et parce que le rassemblement national le votera, il faudrait que nous y renoncions? Cela est ridicule.


Comme une majorité de collègues sénateurs je n’aurais eu qu’une seule ligne : donner au pouvoir exécutif les moyens de contrôler qui peut séjourner sur le sol de France, avec des règles de droit qui ne remettent aucunement en cause les principes fondateurs inscrits dans le préambule de notre Constitution .


Certes j’aurais souhaité une réforme constitutionnelle qui nous épargne les errements d’une justice européenne devenue irrationnelle, aussi une remise en cause de l’accord franco algérien de 1968.


Mais je vois dans ce texte un pas vers une souveraineté retrouvée.

Il faut évidemment s’en satisfaire.

Il était temps.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page