BILAN // 300 JOURS DE MESURES IDÉOLOGIQUES DES VERTS À LYON, 1795 JOURS RESTANTS JUSQU’EN 2026...

ET QUEL HORIZON POUR LYON ET POUR LES LYONNAIS?


Pas de sapin de Noël, pas de viande, pas d’avion, même pas de bateau... à voile ! La vie proposée par l’écologie radicale va laisser peu de place aux rêves des enfants, comme des plus grands !

Le bilan des 9 premiers mois des verts et de l’extrême gauche à Lyon, a dépassé toutes nos craintes en la matière.


Au début, nous avons pris pour des erreurs de communication les premières décisions en réalité très dogmatiques du Maire de Lyon : interdiction du survol par la patrouille de France le 14 juillet, opposition au Lyon-Turin, refus d’assister à la cérémonie du Vœu des Échevins pour respecter le principe de laïcité tout en posant la 1ere pierre le lendemain d’une mosquée du 7e arrondissement, écriture inclusive, soutien à des associations sans rapport avec les compétences ville comme SOS Méditerranée (28k€), budget “genré”, flambée de la dette, menu sans viande dans les cantines, non-respect de la durée légale du temps de travail des fonctionnaires de la ville en ajoutant un jour de congé et explosion des recrutements...sauf pour les effectifs de la police municipale, en recul au budget 2021, comme tous les sujets sur la sécurité des Lyonnais : refus d’installer plus de vidéoprotection, priorité à une formation à la “communication non-violente” des policiers municipaux, projet de légalisation du marché clandestin de la Guillotière. Sans oublier des prises de positions toujours plus stupéfiantes contre la police (la prétendue “culture du viol dans la police”), contre le Tour de France, la 5G, la centrale nucléaire du Bugey...


De nombreux lyonnais que je rencontre sur le terrain s’inquiètent à juste titre de l’avenir de notre ville. Ils ont compris que sous couvert d’écologie, ce sont des mesures idéologiques qui leur sont imposées et qu’on les prive progressivement de libertés.


Derrière la façade de Grégory Doucet « sauveur de la planète », il y a un véritable projet politique. Celui d’imposer dans nos vies et dans nos villes, les concepts de décroissance, de démobilité et de refus de l’autorité publique, idéologies des verts et de l’extrême gauche.


Il est temps d’ouvrir les yeux !




À l'occasion des 300 premiers jours de mandat des verts et de l'extrême gauche, Étienne Blanc, Sénateur LR du Rhône et Président du groupe d'opposition à la Mairie de Lyon, entourés des conseillers municipaux et d'arrondissements présents eux en visio, a fait le bilan ce matin des nombreuses mesures idéologiques et prises de positions dogmatiques qui font la Une des médias sans discontinuer depuis 9 mois.





Posts récents

Voir tout

MISSION D'INFORMATION

📚Après des travaux de 8 semaines, 50 personnalités françaises et étrangères entendues en présentiel ou en visioconférence du Canada à la Polynésie française, en passant par la République tchèque et l